Pierre Des Lauriers, D.C., N.D., dipl. Ac., dipl. H.

Praticien en Médecines Alternatives et Complémentaires

(Docteur en Chiropratique et en Naturopathie, diplômé en Acupuncture et en Homéopathie)


VAPORISATEUR pour troubles pulmonaires et infection respiratoire.

La préparation à vaporiser, votre eau doit être une solution saline (0,9% de sel dans l’eau ou 9 grams par litre).

Dans 16 onces (u.s. pint) d’eau propre, pas d’eau du robinet, (utiliser de eau distillée, purifiée ou de source) ajouter 1 cuillère à thé de sel (soit environ 5 grammes), préférablement sel rose de l’Himalaya).

À l’aide d’une cuillère à mesurer, mettre 3 fois ¼ cuillère à thé de peroxyde 12% (GRADE ALIMENTAIRE) dans le 15-16 oz d’eau solution saline. Si vous utilisez du peroxyde 3% (GRADE ALIMENTAIRE), mettre alors 12 fois ¼ soit 3 cuillères à thé (15ml ou 1 c. à table)

èConserver la solution au réfrigérateur et toujours l’identifier. De même que le peroxyde.

Mettre environ ½ c. à thé de la solution dans le contenant (chambre du vaporisateur) et respirer le tout en respirant normalement.

Dans les cas sévères, avec difficulté à respirer, fièvre, toux, traiter toutes les heures jusqu’à amélioration et généralement amélioration dramatique en 3-4 séances sinon guérison.

Presque tous sont améliorés dès le premier jour. Quand ça va mieux espacer la fréquence aux 4-6 heures et continuer aussi longtemps que nécessaire.

èèNe pas utiliser en prophylaxie (prévention) à moins d’être en contact avec quelqu’un de contagieux alors le faire quelques fois.

0